Forum d'aide à l'héraldique et de partage de la passion des armoiries.


Chevron, chevronnel et étai

Partagez
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

Chevrons - position naturelle

Message par Rolland de Glabbecke le Jeu 10 Aoû 2006 - 13:45

Me revoilà avec mes questions existentielles ...

D'après vous, ou les ouvrages que vous consultez régulièrement ...
Quelle est la position naturelle du chevron ?

Je le rencontre de deux manières :
Soit "avec la pointe touchant le bord éxtérieur du chef de l'écu"

Soit "retrait par rapport au bord extérieur du chef"


Donc, voilà mes deux questions :

Y a t'il une règle en ce qui concerne la position naturelle des chevrons ?

Doit-on blasonner "alézé du chef" s'il ne touche pas le bord supérieur de l'écu ?

Merci de votre aide !

scratch  scratch  scratch
avatar
Lolek
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 280
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 25/05/2006

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Lolek le Jeu 10 Aoû 2006 - 13:59

La position naturelle du chevron est avec le milieu de la pointe au centre de l'écu. Le chevron est un demi-sautoir, quelquepart  Wink

En ce qui concerne le terme, on parle d'alésé pour des fasces. Le chevron est raccourci, écimé ou failli s'il est discontinu.
J'ai trouvé aussi des chevrons renversés, ployés, hérissés flammés.

http://perso.orange.fr/20100/contenu/herald_pieces2.htm

Un chevron, ça doit être comme ça :



Et sur ce lien, on voit quelques exemples de chevrons :


http://www.heraldica.org/cgi-bin/atlas.pl?06
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Rolland de Glabbecke le Jeu 10 Aoû 2006 - 14:50

Arghlllll

A la fin du XIVe siècle ... cela ne semble pas être le cas ...


Y aurait-il eu une évolution dans le temps de la règle et de la représentation des chevrons ????
avatar
Lolek
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 280
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 25/05/2006

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Lolek le Jeu 10 Aoû 2006 - 15:23

Certainement.
Je me suis mal exprimé tout à l'heure. Je pense que la position normale actuellement, parce que la plus fréquente, est celle que j'ai décrite.

Mais encore une fois, le dessin n'est pas l'essentiel de l'héraldique. Ce qui compte c'est le blasonnement. On dessine comme on veut, ou surtout comme on peut...

Ta question comporte déja la réponse. Il y a beaucoup de différences entre l'héraldique moderne et celle du XIVème...
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Rolland de Glabbecke le Jeu 10 Aoû 2006 - 15:26

@Lolek a écrit: Mais encore une fois, le dessin n'est pas l'essentiel de l'héraldique. Ce qui compte c'est le blasonnement. On dessine comme on veut, ou surtout comme on peut...

Et c'est là que je voulais en venir ...
Pour moi, un chevron dont la pointe ne touche pas le bord supérieur est "retrait du chef" ... A mon sens, il est donc nécessaire de blasonner ce retrait et donc, de le prendre en considération lors du dessin !
Tu me suis ?
casse tete

@Lolek a écrit: Ta question comporte déja la réponse. Il y a beaucoup de différences entre l'héraldique moderne et celle du XIVème...

Diantre ! Je suis foutu alors !
scratch Suspect
avatar
Herve
Poursuivant d'armes
Poursuivant d'armes

Nombre de messages : 51
Localisation : Tours
Date d'inscription : 18/06/2006

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Herve le Jeu 10 Aoû 2006 - 15:26

Là encore je ne suis pas sûr qu'il y ait une règle bien précise.

Pour ma part je suis pour ceux qui touchent le haut de l'écu ou qui ont un très léger retrait.

Néanmoins, il ne faut pas oublier le style et l'esthétisme, suivant la forme de lécu et l'abaissement naturel lorsque le chevron est accompagné (ou accosté) en chef.

Dans l'esprit de rigueur héraldique et pour éviter toute confusion je suis pour l'ajout des termes en retrait, alaisé ou abaissé lorsque c'est le cas. Je dirais que si le blasonnement accompagne la représentation ça pourrait sembler inutile, mais si le possesseur des armes ne le considère que d'une manière, alors toutes les précisions doivent être apportées ! Smile

A noter également le chevron à 90°. De part son angle il ne peut pas toucher le haut de l'écu sans être décallé vers le haut...
avatar
Romuald de Vaisneau
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 790
Localisation : Strud, Belgique
Date d'inscription : 22/04/2006

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Romuald de Vaisneau le Jeu 10 Aoû 2006 - 18:28

@Herve a écrit:A noter également le chevron à 90°. De part son angle il ne peut pas toucher le haut de l'écu sans être décallé vers le haut...

Oui... mais le chevron 'matériellement' parlant n'a pas d'angle droit, du moins je crois... le chevron est en quelque sorte un V renversé.

Selon moi un chevron à angle droit devrait s'appeler équerre.


Le chevron qui touche le bord supérieur de l'écu, une fois accompagné d'un chef touche le bord du chef. Mais celui en retrait continue à être en retrait par rapport au chef...

Je crois que ce sont nombre de questions que se sont posées les hérauts du XVIIIème et qui ont mené à une telle complication du vocabulaire et une telle recherche de précision. Il ne faut pas oublier que l'héraldique est aussi considérée comme art, l'art est libre d'interprétation. Qu'importe si le chevron est ainsi ou comme ça, chacun le verra différemment mais il est toujours considéré comme chevron. berger
avatar
Herve
Poursuivant d'armes
Poursuivant d'armes

Nombre de messages : 51
Localisation : Tours
Date d'inscription : 18/06/2006

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Herve le Jeu 10 Aoû 2006 - 22:24

Je suis bien d'accord avec toi, pour moi le chevron "naturel" n'est pas à 90°.
Il faudrait pouvoir dater leurs apparitions "modernes". Question

C'est justement cette souplesse dans la rigueur de l'héraldique qui lui donne toute sa richesse. Mais n'est XXXX qu'à partir du moment que XXXX ne rentre pas dans une autre catégorie ! XXXX = meuble quelconque.

Je m'explique, une fasce reste une fasce tant que sa surface et sa position lui confère ce statut, c'est à dire, reste dans des proportions relatives. Après ce sera forcément une trangle et/ou se verra attribuer une position (abaissée, champgne, ...) et/ou une modification (alaisée, ...)

Tout dépend aussi de ce que son porteur veut, il se peut qu'il y ait un symbol fort pour lui lorsque le chevron touche ou non le bord de l'écu... Razz
avatar
Lolek
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 280
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 25/05/2006

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Lolek le Ven 11 Aoû 2006 - 15:32

@Rolland de Glabbecke a écrit:
Et c'est là que je voulais en venir ...
Pour moi, un chevron dont la pointe ne touche pas le bord supérieur est "retrait du chef" ... A mon sens, il est donc nécessaire de blasonner ce retrait et donc, de le prendre en considération lors du dessin !
Tu me suis ?
casse tete

casse tete  casse tete  casse tete  casse tete  casse tete  casse tete
Je suis de l'avis d'Hervé de ne pas blasonner un chevron si cela n'est pas nécessaire. Si sa forme générale n'est pas altérée, et à moins que le porteur ne le spécifie, un chevron reste un chevron. Là, on est en plein XVIIIème avec le début des blasonnements impossibles! pale
avatar
Lolek
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 280
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 25/05/2006

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Lolek le Ven 11 Aoû 2006 - 21:37

La définition du chevron sur La banque du Blason http://www.gaso.fr

Chevron :
- Pièce ayant la forme d'un chevron (V renversé) et dont la pointe est ordinairement dirigée vers le milieu du chef.

avatar
Romuald de Vaisneau
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 790
Localisation : Strud, Belgique
Date d'inscription : 22/04/2006

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Romuald de Vaisneau le Dim 13 Aoû 2006 - 22:50

@Lolek a écrit:La définition du chevron sur La banque du Blason http://www.gaso.fr

Chevron :
- Pièce ayant la forme d'un chevron (V renversé) et dont la pointe est ordinairement dirigée vers le milieu du chef.

Toute la subtilité est là... le milieu du chef, comme le milieu "centre" du chef (donc le point central de la surface faite par le chef...si vous voyez ce que je veux dire confused )
ou le milieu du chef -> milieu du bord supérieur de l'écu, que l'on nomme chef aussi ?
avatar
Herve
Poursuivant d'armes
Poursuivant d'armes

Nombre de messages : 51
Localisation : Tours
Date d'inscription : 18/06/2006

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Herve le Lun 14 Aoû 2006 - 13:46

@Romuald de Vaisneau a écrit:
Toute la subtilité est la... le milieu du chef, comme le milieu "centre" du chef (donc le point central de la surface faite par le chef...si vous voyez ce que je veux dire confused )
ou le milieu du chef -> milieu du bord supérieur de l'écu, que l'on nomme chef aussi ?
Le milieu vertical ou horizontal en somme... Wink

Je me demande si certaines ambiguïtés ne sont pas laissées faute de vrais références...

Tant que l'écart est résonnable (jusqu'au mileur du chef) Laughing c'est bon, après (en dessous) un blasonnement plus précis s'impose.
avatar
Lolek
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 280
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 25/05/2006

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Lolek le Lun 14 Aoû 2006 - 22:28

Oui, ben, c'est ce que j'ai dit... Laughing

Je citerai juste un des intervenants de la liste d'héraldique nobiliaire (à propos des pals, mais son terme est général)

"En effet, cet art laisse beaucoup de libertés de représentations, surtout
dans les dimensions respectives des éléments qui composent le blason.
Le tout est de ne pas dépasser certaines limites qui pourraient entraîner
des confusions.
"

king

Invité
Invité

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Invité le Mer 25 Juin 2008 - 17:55

Bon alors,
d'après : "http://www.blason-armoiries.org/heraldique/c/chevron.htm", voici :

"CHEVRON. Cette pièce honorable est une des plus usitées en blason ; composée d'une bande et d'une barre réunies en pointe vers le milieu du chef, qu'elle ne doit pas toucher."

Pis j'ai pas encore vu de chevron qui touche le chef. Cela existe Rolland ?

princesse
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Rolland de Glabbecke le Jeu 26 Juin 2008 - 9:13

Karwin a écrit:
Pis j'ai pas encore vu de chevron qui touche le chef. Cela existe Rolland ?

Evidemment ! Sinon je ne serais pas aussi "âprement" défenseur de cette pratique.

Armorial de Bellenville, par exemple ...


Armorial de Gelre aussi ...


vous en voulez d'autres ????

Invité
Invité

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Invité le Jeu 26 Juin 2008 - 9:21

Non, je n'en veux pas d'autres...Te fâche pas !
Juste une réflexion : Quelle est l'exception à la règle ? Des chevrons qui touchent le chef, ou ceux qui ne touchent pas ???


princesse
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Rolland de Glabbecke le Jeu 26 Juin 2008 - 9:47

Karwin a écrit:
Juste une réflexion : Quelle est l'exception à la règle ? Des chevrons qui touchent le chef, ou ceux  qui ne touchent pas ???


Là est toute la question, justement ... sur les armoriaux anciens que je possède, les chevrons qui touchent le chef sont majoritaires... mais il en existe néanmoins qui ne touchent pas. Dès lors ... la considération de l'artiste est prédominante. Mais quant à moi, je continuerai à opter pour le chevron qui touche le bord du chef.

Invité
Invité

Étai

Message par Invité le Lun 1 Aoû 2011 - 17:42

Une question à mes pairs.

J'ai souvent remarqué des armes dont les meubles sont des chevrons (deux ou trois) et blasonnés comme tels. (Voir illustrations ci-dessous):

"D'or à trois chevrons de gueules, qui est de Cuiseaux".



Mais il est dit au sujet de l'étai:

"Nom d'un chevron diminué des deux tiers de sa largeur ordinaire, ce qui, du reste, devra toujours être le cas, aussitôt qu'il y a deux ou plusieurs chevrons dans l'écu."

De fait donc, on devrait blasonner ces étais et non nommer des chevrons, puisqu'il y en a plus d'un. Vrai, faux scratch
avatar
alban56
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 1063
Localisation : Duché de Bretagne
Date d'inscription : 03/05/2007

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par alban56 le Lun 1 Aoû 2011 - 21:32

Bien que le terme me soit inconnu, je comprends qu'un étai est comme la cotice pour la bande. C'est à dire que c'est un chevron diminué dans sa largeur. Mais par la force des choses, lorsqu'un blason comprend plusieurs chevrons, on est obligé de réduire leur largeur pour qu'ils tiennent dans l'écu. Comme lorsqu'un écu est "bandé", les bandes sont moins larges que lorsqu'elles sont représentées seules.

J'espère ne pas être trop confus dans mon explication scratch

Invité
Invité

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Invité le Lun 1 Aoû 2011 - 21:45

Non, Messire Alban, vos porpos sont clairs... mais ne répondent pas à ma question. Il est normal que les étais soient plus fins que les chevron pour occuper un même espace. Mais ce qui m'étonne, c'est que dans l'usage on parle toujours de chevrons alors et non d'étais. C'est là ou, me semble t'il, il y a peut être une méconnaissance de notre part. A moins que ce terme soit tombé en désuétude?
avatar
alban56
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 1063
Localisation : Duché de Bretagne
Date d'inscription : 03/05/2007

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par alban56 le Lun 1 Aoû 2011 - 22:03

Je pense qu contraire que mes propos répondent à votre question. Les chevrons lorsqu'ils sont en nombre dans un écus ont la taille des étais tout en étant des chevrons... Comme les bandes lorsqu'elles sont plusieurs dans un écu ont la taille des cotices tout en restant des bandes. Mais en tout état de cause ce terme est très rare.
avatar
Levyryl
Maréchal d'armes
Maréchal d'armes

Nombre de messages : 5879
Localisation : 80300 ALBERT
Date d'inscription : 23/01/2010

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Levyryl le Lun 1 Aoû 2011 - 22:31

Moi, je trouve que les propos d'Alban concernant les "étais" sont bien "charpentés"!
sunny
avatar
Christian de Bomal
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 724
Localisation : duché de Brabant
Date d'inscription : 02/04/2011

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Christian de Bomal le Lun 1 Aoû 2011 - 23:01

Oui,il doit etre du batiment lol!

Invité
Invité

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Invité le Lun 1 Aoû 2011 - 23:03

Alors disons que je ne parvenais pas à comprendre le sens de vos mots, Messire Alban. Néanmoins, je ne comprends toujours pas pour quelle raison on parle toujours de chevrons si ce sont des étais et que dans l'usage de ce dernier terme on spécifie bien qu'il faut le signifier... C'est en ce sens ou vos propos m'égarent. Mais passons. Comme vous le dites, ce terme est si rare que tout le monde s'en fout probablement, hormis un empêcheur de tourner en rond tel que moi... siffle
avatar
La Criante
Maréchal d'armes
Maréchal d'armes

Nombre de messages : 6928
Localisation : La Comté de Bourgogne
Date d'inscription : 24/06/2008

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par La Criante le Mar 2 Aoû 2011 - 13:39

Peut-être aussi le chevron est-il ainsi dénommé lorsqu'il est utilisé seul et réduit dans sa largeur Question

Invité
Invité

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Invité le Mar 2 Aoû 2011 - 13:44

@La Criante a écrit:Peut-être aussi le chevron est-il ainsi dénommé lorsqu'il est utilisé seul et réduit dans sa largeur Question

Oui, mais justement, on ne le voit jamais nommer ainsi! C'est pourquoi je pense que quasi personne ne connait ce terme de blasonnement (même Messire Alban l'ignorait) ou encore, que ce terme est passé de mode...


Dernière édition par daphi le Mer 3 Aoû 2011 - 19:26, édité 1 fois
avatar
Levyryl
Maréchal d'armes
Maréchal d'armes

Nombre de messages : 5879
Localisation : 80300 ALBERT
Date d'inscription : 23/01/2010

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Levyryl le Mer 3 Aoû 2011 - 19:22

Saleté ! Trois fois que la connexion saute pendant que je réponds !
Le vocabulaire héraldique est assez riche, et les auteurs du XIX° ont voulu prétentieusement le compléter de nouveaux termes pédants sous prétexte d'une précision excessive. Celui-ci est ambigü, vu sa similarité avec un terme de charpente. La tentative de le lancer a échoué.

Invité
Invité

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Invité le Mer 3 Aoû 2011 - 19:28

Ah, voilà au moins une explication (si c'est la bonne) qui a le mérite d'être claire! Merci à vous Messire levyryl! Very Happy C' "Étai" donc celà! lol!
avatar
Levyryl
Maréchal d'armes
Maréchal d'armes

Nombre de messages : 5879
Localisation : 80300 ALBERT
Date d'inscription : 23/01/2010

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Levyryl le Mer 3 Aoû 2011 - 19:30

D'ailleurs je n'aurais pas compris ce terme d'étais, si je l'avais lu dans un blasonnement.
Pourtant, ne sommes-nous pas devenus, sur ce forum, des héraldistes "chevronnés" ?
lol!

Invité
Invité

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Invité le Mer 3 Aoû 2011 - 19:35

Vous êtes sans doutes un bâtisseur dans ce domaine, ami levyryl! Pour ma part, tout juste un apprenti de première saison!! Very Happy

Contenu sponsorisé

Re: Chevron, chevronnel et étai

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 17 Jan 2018 - 18:58