Forum d'aide à l'héraldique et de partage de la passion des armoiries.


Don't feed the troll

Partagez
avatar
Che Khan
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 547
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Date d'inscription : 14/06/2006

Don't feed the troll

Message par Che Khan le Lun 16 Sep 2013 - 13:02

Bonjour à tous

Voici un conseil toujours utile et que j'aime rappeler :

Don't feed the troll

Le "Troll" :

Les amateurs d’heroïc-fantasy, les rolistes par exemple, ceux de Warhammer ou des Terres du Milieu (adaptés de l’oeuvre de J.R.R.Tolkien), les afficionados des jeux vidéo également, reconnaissent le troll comme une créature apparentée aux Ogres et somme toute vraiment laide, sa haute taille (plus de trois mètres) ne lui rapportant rien en matière de beauté.

En argot Internet, un "troll" est une personne qui participe à une discussion ou un débat (par exemple sur un forum) dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique, et plus généralement de perturber l'équilibre de la communauté concernée.

Le "Troll" est considéré comme un être nuisible qui sévit sur Internet. Il sème la discorde partout où il passe. Il agit le plus souvent de façon sournoise et son comportement a la fâcheuse tendance à provoquer des réactions contreproductives parmi les membres de communautés virtuelles constituées autour de forums, de listes ou de groupes de discussion. Impulsif et souvent moqueur, il ne peut s'empêcher de semer la zizanie.

Dans le pire des cas, le Troll pour se transformer en harceleur polymorphe, changeant souvent de pseudonyme, il utilisera alors tous les moyens de communication à sa disposition pour provoquer l'exaspération.

L'expression peut aussi s'appliquer à un message dont le caractère est susceptible de provoquer des polémiques ou est provocateur, ou auquel on ne veut pas répondre et qu'on tente de discréditer en le nommant ainsi. Le mot "troll" peut également faire référence à un débat conflictuel dans son ensemble.

Dans la majorité des cas, l’évaluation repose sur l’aspect récurrent ou caricaturé de l’argumentation, les participants peuvent alors tout aussi bien être qualifiés de "trolls" que de "trolleurs".

En français, le terme « trollage» existe aussi pour désigner les actions des personnes considérées comme des trolls. Les usagers d'internet emploient plus généralement le verbe "troller" comme synonyme de moquerie provocatrice plutôt que polémique.

On dit qu’une discussion s’enflamme lorsque les échanges se multiplient entre les participants et que le ton monte. L’origine du conflit — si conflit il y a — n’est pas forcément un troll, ou tout du moins n’est pas forcément un troll « volontaire ». On ne parle de troll que lorsqu’on pense avoir décelé une volonté de polémiquer allant au-delà de la volonté d’avancer dans une discussion.


La Psychologie du "Troll" :

Le troll ne veut pas discuter. Il veut faire sortir ses interlocuteurs de leurs gonds. Le but est de pouvoir ensuite se poser en victime.

Le troll est de mauvaise foi, ment, tourne autour du pot, ne répond pas sur l'essentiel, tire sur tout ce qui bouge, et quand on se lasse, il accuse son adversaire de ne pas vouloir discuter.

Rien d'autre ne pourra satisfaire le troll que la colère, l'impatience et les excès qu'elle entraîne chez ses interlocuteurs. Il s'en servira ensuite hors contexte pour essayer de disqualifier ces derniers.

Un troll fait des généralisations abusives et tente de convoquer en sa défense particulière des personnes qui ne sont absolument pas en cause dans les propos qu'il cite.

Il n'hésitera pas à se contredire d'une fois à l'autre, puisque rien ne compte pour lui que les écarts auxquels il espère vous mener. Un troll ira jusqu'à nier l'existence des trolls, soit parce qu'il est lui-même parfaitement ignorant, soit parce qu'il joue très consciemment son rôle de troll.

Le troll, qui est incapable de répondre aux arguments qu'on lui sert, reprend les faussetés déjà démenties et les affirme comme si elles étaient nouvelles. En ce sens, sa psychologie ne dépasse pas celle de l'enfant de deux ans.

Puisque le troll ment, s'accroche aux détails, n'a aucun intérêt pour la discussion véritable, il convient de ne pas s'adresser à lui. Lui répondre, c'est le nourrir. L'ignorer, c'est blesser son côté narcissique, ce qui est beaucoup plus efficace.

Je dois avouer qu'il faut croire beaucoup en la liberté d'expression pour laisser un troll se ridiculiser en long et en large sur sa page. C'est ennuyeux de voir ainsi polluer un fil de discussion.

Mais il reste que répondre à un troll, c'est se lancer à soi-même une injonction paradoxale qui consiste à vouloir convaincre quelqu'un qu'il a tort, alors que c'est le dernier de ses soucis et se demander à soi-même de tenir une argumentation raisonnée dans un contexte où la seule chose qui ne compte pas est la raison.


Méthodes d'Action du "Troll" :

Les méthodes d’action du troll vont de la simple insulte au flood, en passant par diverses démarches, telles que :

- Ne jamais être d’accord sur quelque sujet que ce soit, ou à l’inverse l’être systématiquement. Le but n’est alors pas de donner son avis mais d’alimenter la polémique.

- Ne jamais être d’accord avec un interlocuteur considéré comme gênant, le traitant de fake, d’inculte, de naïf, voire de troll.

- Allusion à un débat voisin, mais hautement polémique.

- Des attaques sur la forme (par exemple : commencer les réponses avec l’expression "c’est n’importe quoi", ou bien critiquer l'orthographe des autres pour les discréditer ou encore des "mais pourquoi tu me tutoies", "moi je ne t’ai pas agressé alors pourquoi tu m’agresses"; "t’as vu comment il m’a causé l’autre... tu trouves pas qu’il exagère ?"

- Des hors sujet ou Argumentum ad hominem (attaques personnelles, détournement du fond du débat).

- Des double discours.

- Des sous-entendus menaçants (par exemple : "un ami, qui travaille à la police, vous dirait que ..." ).

- Des insultes visant un groupe de personnes (définis par leur nationalité, leur religion, leuropinion politique, leur classes sociales, etc.) et permettant de déclencher de nouvelles interventions.
   
- Des procès d’intention ; délation et/ou diffamation ; bluff ; sophisme ; autodérision de façade pour camoufler des intentions malveillantes, moquerie fraternelle et private joke.

- Des mélanges de flatterie envers les uns et injures envers les autres, pour s’attirer à la fois alliés et ennemis. Lorsque le but du troll est le jeu ou la provocation, il tente de maximiser son nombre d’adversaires. Au contraire, s’il est déterminé à nuire il va tenter d’avoir un maximum d’alliés et d’isoler sa victime.

- "parler par slogan" est aussi une méthode utilisée par le troll qui souhaite envenimer une discussion, la ramenant par là-même à une forme simpliste du débat de départ.

Le sujet "part en troll" si des participants au débat "tombent dans le piège" tendu par le troll et se lancent dans une discussion stérile éloignée du sujet initial.

Solution :

On a tendance à dire que l’unique solution se trouve dans la phrase « Don’t feed the Troll » (en français : « Ne nourrissez pas le troll »).

C’est-à-dire en fait : ignorez le troll et ne lui donnez pas matière à polémiquer.


Sources :

Extrait choisi de Wiki -->  

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

LP ->

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Uzine ->

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Bien à tous.


Dernière édition par Che Khan le Jeu 19 Sep 2013 - 12:52, édité 3 fois
avatar
Che Khan
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 547
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Date d'inscription : 14/06/2006

Re: Don't feed the troll

Message par Che Khan le Mar 17 Sep 2013 - 18:21

Yo

Plus ludique ( mais toujours intéressant de savoir pour reconnaître l'animal):

Les catégories de trolls

Le troll débutant :

Le troll débutant (ou : le troll qui s'ignore) est une façon de troller par ignorance de la nétiquette et du fonctionnement technique, sans véritable intention de nuire. Poster n'importe quoi n'importe où.

Le troll bête :

Persuadé d'avoir une opinion valable sur tout, d'être de bonne foi, et que sa diarrhée verbale intéresse quelqu'un d'autre que lui, le troll bête prend l'apparence d'un message véritable. Assez redoutable en ceci qu'il refusera la qualification de troll.

Attention : le troll bête peut devenir méchant rapidement, puisqu'il est sûr de son bon droit.
Comme le rappellent avec sagesse les vieilles légendes nordiques : "kun harmitti peikko, peikko entistä tylsä" (que l'on peut traduire par "quand troll vexé, troll devenir encore plus chiant").


Le troll méchant :


C'est le troll le plus connu, et pour lequel on trouve la littérature la plus abondante.
Son but est, consciemment, de tuer les forums (déclencher des flame wars).
- Par amusement
- parce que le sujet du forum lui déplaît
- parce que les administrateurs du forum l'ont vexé.
- parce que dehors il pleut et qu'il s'emmerde au boulot.


Le troll bête et méchant :


Ce qui, au final, nous donne le genre synthétique bien connu du « troll bête et méchant ».
Il cumule tous les types détaillés plus haut. Un rapide profil psychologique de ce troll nous donne :

- mauvaise foi à toute épreuve,
- nullité conceptuelle,
- auto dérision de façade,
- tics de langage et smileys,
- bassesse inimaginable.


Bien à tous.
avatar
Che Khan
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 547
Localisation : Brabant Wallon (Belgique)
Date d'inscription : 14/06/2006

Re: Don't feed the troll

Message par Che Khan le Jeu 19 Sep 2013 - 14:53

Yo

Che Khan, armé de son fidèle 'dagor' (son arc de guerre) en pleine partie de chasse aux "Trolls des Montagnes"


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Ho ho, voici deux beaux Trolls en maraude !!!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
- Tiens, prends ça, une de mes meilleurs flèches !!!

"Print Screen" tiré du jeu Neverwinter Nights1 -> [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Bien à tous.

Contenu sponsorisé

Re: Don't feed the troll

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 23 Oct 2017 - 22:52