Forum d'aide à l'héraldique et de partage de la passion des armoiries.


[Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Partagez
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

[Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Rolland de Glabbecke le Mer 5 Juil 2006 - 17:01

Bonjour à tous,

Dans cet onglet bien nommé DIDACTITIEL, je ne pense pas inutile de reprendre quelque peu les principales règles de l'héraldique.

Ce forum étant destiné aux plus humbles également, un petit récapitulatif des règles et des termes usités me semble utile dans le déroulement des recherches sur le forum.

Je propose de débattre ici même de ce que l'on appelle les EMAUX dans le langage héraldique.

Les Emaux sont donc séparés conformément aux règles en trois sections bien distinctes : les couleurs, les métaux et les foururres.

Les Métaux :

OR (jaune)

ARGENT (blanc)


Les Couleurs :

SINOPLE (vert)

AZUR (bleu)

SABLE (noir)

GUEULES (rouge)

POURPRE

ORANGE (prononcer Oorangé : orange)

TANNE (prononcer tanné : marron)

Les Foururres :

HERMINE

(On parle de "moucheture" d'hermine pour désigner le symbôle composant cette fourrure)

CONTRE-HERMINE


VAIR

(On parle de "clochette" de vair pour désigner le symbole composant cette fourrure)

CONTRE-VAIR


Voilà déjà une petite mise en bouche ...
A vous pour la suite, Messeigneurs   Wink
avatar
Romuald de Vaisneau
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 790
Localisation : Strud, Belgique
Date d'inscription : 22/04/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Romuald de Vaisneau le Sam 15 Juil 2006 - 16:12

Cher Rolland,

Une question, importante à mes yeux, me trotte dans la tête.
Ce que tu nomme émaux, ne serait-ce pas les couleurs ? et inversement ...

J'explique : d'après ma propre expérience et mes recherches, les couleurs sont l'ensemble des émaux + métaux + fourrures. Or tu nommes ici émaux, l'ensemble métaux-couleurs-fourrures...

Arrow Il existe aussi l'émail "carnation", qui désigne la couleur de la chair exposée des membres humain...
Arrow L'émail "Fer" ou "Acier" peut aussi être rencontré, surtout dans l'héraldique Germanique. Il représente la même couleur que le métal cité.
avatar
Lolek
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 280
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 25/05/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Lolek le Dim 16 Juil 2006 - 0:36

Je ne suis pas d'accord avec la nomenclature, Rolland.

Les Emaux s'opposent aux Métaux et aux Fourrures. Les deux premiers sont des couleurs, les fourrures des symboles.

1. Les Emaux sont au nombre de 5 pour l'héraldique française et, je pense, belge.
Azur, Gueules, Sinople, Pourpre, Sable.

Les Anglais ajoutent à ceux-ci 3 autres émaux :
Tenne (tawny orange), Murrey (mulberry), Sanguine (blood red)

Il existe aussi des teintes peu communes comme le brun (brown), le terre (terry), eau (acqua) et le cendrée (ashen grey) que l'on rencontre dans différents pays, mais surtout en allemagne.
Pour plus de commodités dans la représentation des figures humaines, il existe aussi le carnation (flesh color), que l'on peut "oublier" en notant le personnage au naturel

L'émail "sable" est un peu particulier. Classé dans les émaux, ce serait à l'origine une fourrure, la zibeline.

2. Les métaux sont au nombre de deux : Or et Argent. Mais les allemands ajoutent aussi le Fer.

3. Les fourrures comportent l'hermine et le vair (écureuil), ainsi que leurs variations (contre-hermine, contre-vair, herminé, vairé)
casse tete
avatar
Romuald de Vaisneau
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 790
Localisation : Strud, Belgique
Date d'inscription : 22/04/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Romuald de Vaisneau le Dim 16 Juil 2006 - 22:34

En fait, Lolek, l'héraldique ne comportait que 5 émaux et 2 métaux, ce jusqu'au XVI. Et seul les italiens, les anglais, les bohémiens et les allemands ont élargi la palette de couleurs. Cause de la fantaisie grandissante que nous connaissons tous et qui a provoqué la dégénérescence de l'héraldique entre le XVII et le XVIII.

Le terme "carnation" n'est apparu quant à lui qu'au XVII.

"L'orangé" et le "brun" sont plus utilisés dans l'héraldique anglaise. le "tanné" étant en fait un orange foncé. A ne pas confondre avec le "senois" qui est un brun-rouge...

Les allemands et les italiens utilisent le "fer" qui est caractérisé par la couleur grise et parfois le "sanguine" qui rappelle la couleur du sang et qui est caractérisé par une couleur rouge foncée...


Mais rapelons que seul les 5 émaux (gueule-sinople-azur-sable-pourpre) et les 2 métaux (or-argent) sont utilisés et reconnu universellement. Toutes les dérivées de teintes ne sont en fait qu'une approche esthétique et artistique due à l'interprétation de l'auteur de l'écu...
Il semblerait simplement que l'héraldique a suivit différentes voies évolutives selon les régions, afin de correspondre aux besoins de chaque endroit...
avatar
Lolek
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 280
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 25/05/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Lolek le Dim 16 Juil 2006 - 22:54

@Romuald de Vaisneau a écrit:Mais rapellons que seul les 5 émaux (gueule-sinople-azur-sable-pourpre) et les 2 métaux (or-argent) sont utilisés et reconnu universellement. Toutes les dérivées de teintes ne sont en fait qu'une approche estétique et artistique due à l'interprétation de l'auteur de l'écu....

Nous sommes d'accord. Je suis pour une héraldique simple et claire. Les fastes du XVIIIème me lassent un peu, et pis d'abord on y voit rien... casse tete
Je pense qu'une bonne maîtrise des émaux, métaux et fourrures "de base", c'est déjà amplement suffisant.
Cool
avatar
Romuald de Vaisneau
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 790
Localisation : Strud, Belgique
Date d'inscription : 22/04/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Romuald de Vaisneau le Dim 16 Juil 2006 - 23:02

Twisted Evil Ouiiiiiii...Marre de cette débauche héraldique XVIII Twisted Evil

Retournons au sources même de la science et de l'art... Là où les bases sont reglementées mais libre d'interprétations. La où "azur" signifie bleu... qu'il soit bleu ciel, bleu roi ou bleu azur (ou bleu windows xp scratch )

Simplicité et ordre que diable... rock
avatar
Herve
Poursuivant d'armes
Poursuivant d'armes

Nombre de messages : 51
Localisation : Tours
Date d'inscription : 18/06/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Herve le Dim 16 Juil 2006 - 23:23

Il me semble qu'en héraldique, émail, est le mot générique (je n'aime pas trop ce mot) de l'ensemble des colories (hum, couleurs ) Wink .

De quels émaux est composé ton écu ?
-> Du métal or et de la couleur de gueules.

Effectivement on aurait pu dire émail de gueules.

Maintenant, définir que les couleurs englobent métal, émail et fourrure, je ne suis pas trop d'accord.

Le problème avec cette science qui à traversé bien des époques et des personnes, c'est qu'il n'y a pas forcément une seule vérité. Neutral

Et enfin je dirais que si émail vient du procédé de fabrication ; il ne faut pas oublier que les écus comportant un élément d'or (jaune) n'était en or (métal) loin de là, mais de couleur jaune. Peinture émaillée ou non ??

L'or défini en tant que métal est avant tout symbolique car se rapportant à l'or.  Smile
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Rolland de Glabbecke le Lun 17 Juil 2006 - 9:15

Vos interventions sont utiles.
Merci de corriger les termes ou de débattre sur les termes qui ne vous semblen pas corrects. Ceci nous permettra de fonder un didactitiel correct sur base des discussions de chacun et surtout de leur expérience.
cheers

En ce qui concerne les EMAUX, j'en ai toujours entendu parler comme tel...  Neutral

Herve a certainement raison de parler de l'émail (matière de décoration et d'orfèvrerie) pour en décliner l'origine. Même si toutes les armes n'étaient certainement pas "émaillées" (procédé très onéreux), il me semble judicieux de penser que cette origine du terme est correcte.

Mais quant à moi, je ne suis pas vraiment d'accord quand on parle d' "opposition" entre métaux et couleurs ... pourquoi "opposition" ? L'héraldique étant un tout, il me semble que chaque chose a sa place dans le cheminement d'une "construction" ... je ne pense pas qu'utiliser le terme "opposition" soit judicieux dans ces termes.

Mais je coupe les cheveux en quatre ... vous en conviendrez.  Rolling Eyes
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Rolland de Glabbecke le Lun 17 Juil 2006 - 13:23

Voilà la définition d'émail par
Littré :

Terme de blason. Se dit des couleurs et des métaux dont un écu est chargé. Le blason a sept émaux, dont deux métaux, or, argent, et cinq couleurs, gueules, azur, sable, sinople et pourpre.

Trésor de la langue française :

2. HÉRALD., au plur. Métaux et couleurs dont un écu est chargé.

Dictionnaire de l'Académie Française :

ÉMAUX, au pluriel, se dit, en termes de Blason, des Couleurs et des métaux dans les armoiries. Les pièces de ces deux écus sont les mêmes, mais les émaux en sont différents.

Je sai que les dictionnaires sont parfois très lacunaires et même assez turpides, parfois, surtout quand il s'agit d'un terme plus précis comme celui que nous cherchons ... mais...
Dois-je pousruivre les recherches ? Rolling Eyes
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Rolland de Glabbecke le Lun 17 Juil 2006 - 15:17

Encore quelques définitions d'ouvrages réputés ...

"Alphabets et figures de tous les termes du blason" par Duhoux d’Argicourt

ÉMAIL. En blason, il y a trois sortes d’Émaux :
1. Les métaux qui sont l’or et l’argent.
2. Les couleurs qui sont le gueules, l’azur, le sinople, le pourpre et le sable.
3. Les fourrures qui sont l’Hermine et le Vair.
(...)

"Dictionnaire encyclopédique de la noblesse de France"
par Nicolas Viton de Saint-Allais


ÉMAUX, subst. mas. plur., métaux, couleurs et fourrures qui composent les pièces et meubles de l’écu. Il y a neuf Émaux, dont deux métaux, cinq couleurs et deux fourrures.
(...)
avatar
Lolek
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 280
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 25/05/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Lolek le Lun 17 Juil 2006 - 22:53

Comme tu le dis, les dictionnaires sont parfois animés des meilleures intentions et ne donnent la définition d'un mot quand elle leur convient. Certains séparent les émaux et les métaux, d'autres les englobent sous la même dénomination. Pour du coupage de cheveu en quatre, c'est du coupage de cheveu en quatre. En ce qui me concerne, lorsque je parle des "émaux" je parle des "émaux proprement dits" et non de l'ensemble des couleurs réunies sous le terme d"émaux.

Lorsque je dis "opposé", c'est au sens de séparation distincte supposant déjà la règle de ne pas apposer deux métaux ou deux émaux sur un écu, à moins de s'en tirer pas les petites ficelles du brochant, de l'enquerre, du cousu etc.
Pour moi, émaux et métaux sont deux catégories distinctes dans le sens où on ne les mélange pas. je me représente l'écu comme une succession de couches qui respectent l'alternance émail-métal, émail-fourrure, métal-fourrure.

Cela dit, je remarque que dans tes références tu cites des ouvrages littéraires, certes fort louables, mais qui, mis à part un, ne sont pas spécifiques de l'héraldique (je vais d'ailleurs y revenir).

Selon Michel Pastoureau(Figures de l'Héraldique, ed. Gallimard 1996), le blason répartit ses six couleurs en deux groupes. Dans le premier, il place l'argent et l'or. Dans le second, le gueules, azur, sable, sinople. (A noter que le pourpre n'est pas considéré par l'auteur comme une couleur d'origine). La règle fondamentale est de ne pas superposer deux couleurs du même groupe.

Selon Les Dictionnaires Héraldiques que l'on connaît depuis 1679 ( C. Ravot - H. de Barat, Le blason des Armoiries on donne la définition suivante du mot "Email"

Noms des couleurs, métaux et fourrures dont un écu est chargé. D'une façon générale on entend par émaux du blason aussi bien les émaux proprement dits que les métaux et les fourrures. Mais l'émail proprement dit comprend les six couleurs qui ne sont ni métaux ni fourrures : gueules, azur, sinople, sable, pourpre et carnation ; à quoi il faut ajouter la couleur naturelle.

1772, Encyclopédie Diderot et D'Alembert : Qui se dit de la diversité des couleurs et des métaux dont un écu est chargé. Les métaux sont or et argent; et les couleurs, azur, gueules, sinople, pourpre, et sable. On représente ces sept émaux sur les tailles-douces, par le moyen des hachures. L'or est pointillé, et l'argent tout blanc; l'azur qui est bleu, est représenté par des traits tirés horisontalement; le gueules, qui est rouge, par des traits perpendiculaires; le sinople ou le verd, par des traits diagonaux de droite à gauche; le pourpre, dont on se sert pour les raisins, les mûres et quelques autres fruits, par des traits diagonaux de gauche à droite; et le sable, qui est noir, par des traits croisés. Les émaux du Blason sont venus des anciens jeux du cirque, qui ont passé aux tournois, où le blanc, le bleu, le rouge, et le verd, distinguoient les quadrilles les uns des autres. Domitien, au rapport de Suétone, y en ajoûta une cinquieme vêtue d'or, et une sixieme habillée de pourpre. Le sable est venu des chevaliers qui portoient le deuil.

1780, P.Menestrier"Nouvelle Méthode raisonnée du Blason ou de l'Art héraldique. Dictionnaire universel des termes du Blason" : Se prend dans le blason pour un terme générique qui renferme les métaux et les couleurs dont sont composées les armoiries.

1843, Borel d'Hauterive "Annuaire 1843 - Dictionnaire de Blason ou Petit manuel Héraldique" : Métal, couleur ou fourrure qui sert à peindre le champ et les pièces des armoiries.

1887, J.B. Rietstap "Armorial Général précédé d'un Dictionnaire des termes du Blason" : Nom collectif des métaux et couleurs qu'on emploie en armoiries.

1899, L.A. Duhoux d'Argicourt "Alphabet et Figures de tous les termes du Blason" : En blason, il y a trois sortes d'émaux : 1) les métaux qui sont l'or et l'argent. 2) Les couleurs qui sont le gueules, l'azur, le sinople, le pourpre et le sable. 3) Les fourrures qui sont l'hermine et le vair. 1901 Nom collectif des métaux et des couleurs usités dans la science du blason : or, argent, gueules, azur, sinople, sable, pourpre. Il comprend aussi les fourrures.

1905, Larousse "Dictionnaire encyclopédique en 7 volumes." : Noms des couleurs, métaux et fourrures dont un écu est chargé. D'une façon générale on entend par émaux du blason aussi bien les émaux proprement dits que les métaux et les fourrures. Mais l'émail proprement dit comprend les six couleurs qui ne sont ni métaux ni fourrures : gueules, azur, sinople, sable, pourpre et carnation ; à quoi il faut ajouter la couleur naturelle.

Au vu de ces références, il apparaît donc que les couleurs que l'on appelle en termes génériques les émaux sont constitué des émaux proprement dits ainsi que les métaux et les fourrures. Les émaux proprements dits sont au nombre de six(sept? Le pourpre?)
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Rolland de Glabbecke le Mar 18 Juil 2006 - 9:42

On s'en sortira pas ... lol! dhu

Bon ... faut trancher alors ... ou faire ce que bon nombre de sites ne font pas : répertorier les différentes façons de voir selon les différentes expériences. On arrivera à obtenir les différents avis sur un même sujet. Il faudrait qu'on puisse rendre celà plus clair aux yeux de ces pauvres néophites qui doivent nous prendre pour des dangereux pervers du dico
fou

Il faudra refaire le ménage dans ce sujet casse tete

(personnes n'a jamais entendu parler des "teintures" pour désigner les "couleurs/émail" ? Parce que çà aussi ... cà me dit vaguement quelque chose ... )
avatar
Lolek
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 280
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 25/05/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Lolek le Mar 18 Juil 2006 - 13:05

@Rolland de Glabbecke a écrit:(personnes n'a jamais entendu parler des "teintures" pour désigner les "couleurs/émail" ? Parce que çà aussi ... cà me dit vaguement quelque chose ... )

Si, ce sont les "tinctures" anglaises. Comme en France, le terme englobe les émaux (colors), les metaux (metals) et les fourrures (furs).

Mais pour en revenir aux émaux, après lecture, et re-lecture, et re-re-lecture, un demi-litre de café robuste et une bonne dizaine de calmants puissants, je suis d'avis de donner la définition suivante comme un bon compromis et aussi un mea culpa dans la mesure où je ne considérais qu'une partie du sens du terme. creve

EMAUX : ensemble des couleurs utilisées en héraldique. Elles sont divisées en trois groupes : les émaux proprements dits (azur, gueules, sable, sinople), les métaux (or, argent), et les fourrures (hermine, vair, contre-hermine, contre-vair).
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Rolland de Glabbecke le Mar 18 Juil 2006 - 13:46

@Lolek a écrit:
Si, ce sont les "tinctures" anglaises. Comme en France, le terme englobe les émaux (colors), les metaux (metals) et les fourrures (furs).

Tout à fait ... mais quand on sait que l'héraldique anglaise se base sur les termes français pour la majorité ... Qui plus est, je me demande si à notre période le terme "couleur" est si représentatif ... mais je pinaille ...

@Lolek a écrit:
EMAUX : ensemble des couleurs utilisées en héraldique. Elles sont divisées en trois groupes : les émaux proprements dits (azur, gueules, sable, sinople), les métaux (or, argent), et les fourrures (hermine, vair, contre-hermine, contre-vair).

Je sens qu'on va tomber d'accord ...

Hervé, Michel, Romu ?
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Rolland de Glabbecke le Mar 18 Juil 2006 - 13:48

@Lolek a écrit:
EMAUX : ensemble des couleurs utilisées en héraldique. Elles sont divisées en trois groupes : les émaux proprements dits (azur, gueules, sable, sinople), les métaux (or, argent), et les fourrures (hermine, vair, contre-hermine, contre-vair).

On devrait peut-être signaler quand même l'existence d'émaux secondaires comme POURPRE, CARNATION, TANNE, CENDRE, etc ... pour que le lecteur sache au moins que çà existe néanmoins ... même si on ne peut certainement pas considérer celà comme "Medieval".
avatar
Herve
Poursuivant d'armes
Poursuivant d'armes

Nombre de messages : 51
Localisation : Tours
Date d'inscription : 18/06/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Herve le Mer 19 Juil 2006 - 11:54

@Lolek a écrit:
EMAUX : ensemble des couleurs utilisées en héraldique. Elles sont divisées en trois groupes : les émaux proprements dits (azur, gueules, sable, sinople), les métaux (or, argent), et les fourrures (hermine, vair, contre-hermine, contre-vair).
Cette définition me convient parfaitement, d'autant plus que c'est comme ça que je l'entends. Laughing
jocolor histoire de pinailler à mon tour jocolor : ici le 1er mot couleur à un sens générique (colorie) et non héraldique. Razz

@Rolland de Glabbecke a écrit:On devrait peut-être signaler quand même l'existence d'émaux secondaires comme POURPRE, CARNATION, TANNE, CENDRE, etc ... pour que le lecteur sache au moins que çà existe néanmoins ... même si on ne peut certainement pas considérer celà comme "Medieval".

Oui, pourquoi ne pas les appeler secondaires. La pourpre est effectivement arrivée plus tard et d'un usage plutôt écclésiastique. Les autres dérivées de teintes Razz étrangères et/ou également tardives.

Il ne faut à mon sens ne pas les écarter, mais éviter de les utiliser dans des armes de création modernes (Fr of course) à l'exeption de carnation et au naturel qui comblent un manque certain.
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Rolland de Glabbecke le Jeu 20 Juil 2006 - 11:49

Voila, après discussion, ce que donnerait mon premier message sur les Emaux, maintenant :

EMAUX : ensemble des couleurs utilisées en héraldique. Elles sont divisées en trois groupes : les émaux proprements dits (principaux : azur, gueules, sable, sinople; secondaires : pourpre, orangé, tanné, carnation, cendrée, "au naturel"), les métaux (or, argent), et les fourrures (hermine, vair, contre-hermine, contre-vair).

Les Emaux proprements dits (principaux):
Ce sont les Emaux les plus anciens et les plus conventionnels. Ils sont apparus avec l'"invention" de l'héraldique et de ses règles. Incontestablement utilisés à toutes périodes de l'histoire.

AZUR (bleu)

GUEULES (rouge)

SABLE (noir)

SINOPLE (vert)

Les Emaux proprements dits (secondaires):
Ce sont des Emaux qui ont des origines diverses (Allemagne, Angleterre, etc.) et relativement modernes. Ils sont utilisés, mais néanmoins font figure d'exceptions dans les armes antérieures au XVIe siècle.

POURPRE

ORANGE (prononcer Orangé : orange)

TANNE (prononcer Tanné : marron)

CARNATION (couleur "chair")

CENDREE (prononcer Cendrée : couleur de "cendres", gris)


Les Métaux :

OR (jaune)

ARGENT (blanc)


Les Foururres :

HERMINE
(On parle de "moucheture" d'hermine pour désigner le symbôle composant cette fourrure)

CONTRE-HERMINE

VAIR
(On parle de "clochette" de vair pour désigner le symbôle composant cette fourrure)

CONTRE-VAIR

Que pensez vous de ces modifications ?
Merci à tous pour vos débats constructifs. Smile
avatar
Romuald de Vaisneau
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 790
Localisation : Strud, Belgique
Date d'inscription : 22/04/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Romuald de Vaisneau le Jeu 20 Juil 2006 - 18:27

SUPERBE... cheers

On pourrait même pousser le vice jusqu'à dater l'apparition des émaux secondaires, ainsi que leurs origines géographiques... ou pas ?
avatar
Herve
Poursuivant d'armes
Poursuivant d'armes

Nombre de messages : 51
Localisation : Tours
Date d'inscription : 18/06/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Herve le Jeu 20 Juil 2006 - 23:50

Pour ma part je n'ai jamais rencontré le "cendré".

Mais si on le fait apparaître, il faut également indiquer le "fer" (DE) et le "rouge sang" (GB) ainsi que les autres étrangères que vous connaissez.

Mais dans leur pays d'appatenance elles ne sont peut-être pas secondaires ! Question

Dans ce cas, sortir le "cendré" de la 1ère liste et ajouter une liste des émaux (couleurs) utilisés dans les autres pays. [suggestion]
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Rolland de Glabbecke le Lun 24 Juil 2006 - 9:25

On pourrait en effet anvisager de compléter avec les autres emaux "géographiquement" utiisé autrement.

Je m'en occupe dès que j'ai 5 minutes...
(si vous en connaissez que je ne connais pas et qui ne sont pas encre repris ... n'hésitez pas, hein !)

Invité
Invité

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Invité le Mar 25 Juil 2006 - 0:05

Par défaut, je dirai que la langue dans laquelle nous nous exprimons, le français en l'occurence (et parfois fort approximatif pour ma part, hélas) fait loi et donc, si rien n'est précisé, c'est de blasonnement francophone que l'on parle avant la réforme du XVIème siècle qui, d'ailleurs, n'a pas eu nécessairement un succès unanime.

Humble avis... pardonnez-moi de m'immiscer dans les conversations entre adultes courir
avatar
Romuald de Vaisneau
Fondateur
Fondateur

Nombre de messages : 790
Localisation : Strud, Belgique
Date d'inscription : 22/04/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Romuald de Vaisneau le Mar 25 Juil 2006 - 21:05

MikaH a écrit:Par défaut, je dirai que la langue dans laquelle nous nous exprimons, le français en l'occurence (et parfois fort approximatif pour ma part, hélas) fait loi et donc, si rien n'est précisé, c'est de blasonnement francophone que l'on parle avant la réforme du XVIème siècle qui, d'ailleurs, n'a pas eu nécessairement un succès unanime.

Humble avis... pardonnez-moi de m'immiscer dans les conversations entre adultes courir

Bonne remarque concernant la langue utilisée. Effectivement, il serait plus judicieux de mettre en premier lieu la langue d'origine de l'émail et ensuite sa traduction en fraçais (pour les émaux "étrangers"). Ainsi pas de confusion possible de par la traduction ! Non ?
avatar
Lolek
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 280
Localisation : Montpellier
Date d'inscription : 25/05/2006

[Emaux,métaux et couleurs] Emaux : la suite

Message par Lolek le Ven 25 Aoû 2006 - 22:55

Lu sur un forum d'héraldique :

"D’EMAUX ET DES COULEURS
On a pris l'habitude d'appeler "couleurs" l'azur, le gueules, le sable, le sinople et le pourpre, et "émaux" l'ensemble comprenant ces couleurs plus les métaux et les pannes alors que l'on devrait dire le contraire. Le simple terme d'émail devrait d'ailleurs régler le problème:
La technique de l'émail était très répandue au moyen âge et on réalisait beaucoup de plaques armoriées par ce procédé. La plaque tombale de Geoffroy Plantagenet, émaillée en 1151 est d'ailleurs une des toutes premières représentations certaines d'armoiries.
Suivant la technique de l'émail "champlevé" (un terme bien proche des nôtres) on creusait une plaque de métal, généralement de cuivre, quelquefois d'argent et dans les parties creusées on déposait une poudre d'émail qui, après cuisson devenait du verre coloré. On avait donc un motif faisant alterner le métal, dans les parties non creusées et l'émail. Pour que les émaux de différentes couleurs ne se mélangent pas entre eux à la cuisson, ils étaient toujours séparés par une partie de métal: alternance des métaux, cuivre (or) et argent et des teintes franches des émaux, voilà d'où nous vient notre palette.
Et puis, un jour, un héraldiste s'est "mélangé les pinceaux" et presque tout le monde a suivi, tant il est plus confortable de se tromper avec beaucoup que d'avoir raison presque seul... Méditons à ce sujet ce que dit GALBREATH dans son Manuel du blason: "Nous suivons ici l'opinion générale qui considère les émaux comme comprenant métaux et couleurs... De rares auteurs ont, dans un effort de logique, appelé couleurs l'ensemble des métaux et des émaux." Voila qui est honnête, à défaut d'être courageux !

"
avatar
Rolland de Glabbecke
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 435
Localisation : Glabbecke, Duché de Brabant
Date d'inscription : 16/05/2006

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Rolland de Glabbecke le Lun 28 Aoû 2006 - 9:12

On en sortira pas ... chacun y allant de sa propre expérience et envie d'avoir raison, je vois ... LOL

Pour ma part ... son raisonnement est simple ... mais je peux tout autant rétirquer qu'aucun écu médiéval et ce durant toute la période n'a jamais été "émaillé" ! Par contre ... peint : OUI !

En effet, le bouclier en métal apparu dans le cinéma hollywoodien est totalement absent des standards de l'époque. Les écus sont en bois. Or, impossible d'émailler du bois ...

Vous voyez qu'on peut trouver une explication logique à chaque réaisonnement ... et le démonter automatiquement après par d'autres arguments contradictoires...

Héraldique ? Sciences exacte ???
avatar
Etienne Jean CAQUEUE
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 837
Localisation : Hainaut, Belgique
Date d'inscription : 03/07/2012

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Etienne Jean CAQUEUE le Mar 15 Jan 2013 - 17:36

Qui pourrait me dire ce qu'est le transmutation ?

Il semblerait que ce soit un émail au même titre que le gueules, le sable,...

-


Invité
Invité

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Invité le Mar 15 Jan 2013 - 18:03

Voici la réponse, semble-t'il :

Il existe respectivement deux métaux, deux fourrures proprement dites et leur contre, ainsi que cinq couleurs de base et une couleur composée qui se situe entre l'or et le rouge. Cette sixième couleur que l'on peut trouver sous le nom de « transmutation », peut varier dans sa teinte de l'orangé au tanné.

Voir ICI

Mais je ne retrouve pas ce terme dans les glossaires et dictionnaires héraldiques anciens...Est-il récent ou venant de l'héraldique anglaise, vu les couleurs qu'il représente ?
avatar
Etienne Jean CAQUEUE
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 837
Localisation : Hainaut, Belgique
Date d'inscription : 03/07/2012

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Etienne Jean CAQUEUE le Mar 15 Jan 2013 - 18:38

sa représentation en n&b:


(D. GATTEGNO).


Ce terme est repris dans le Lexique héraldique d'Adolphe PROUVEUR ainsi que dans l'ouvrage de D. GATTEGNO intitulé B.A.-BA HERALDIQUE.



-

Invité
Invité

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Invité le Mar 15 Jan 2013 - 19:34

C'est bien la première fois que je le vois en noir et blanc ! Reste la question de son origine et de son âge... scratch Et, à mon humble avis, le problème se pose pour sa couleur, puisqu'elle peut varier semble-t'il...

Invité
Invité

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Invité le Ven 18 Jan 2013 - 16:59

Pour ma part, je trouve peu opportun d'utiliser "émail" avec une ambiguité qui fait que, soit on ne sait pas trop s'il désigne l'ensemble de la palette héraldique ou seulement un sous-groupe, soit il oblige à une périphrase ("émail proprement dit") alors que le mot "couleur" reste inemployé. En ce qui me concerne j'utilise systématiquement "couleur" pour tous les éléments de la palette. Ceci ne fait pas l'unanimité des auteurs reconnus, mais c'est loin d'être minoritaire.
Le terme "tincture" des anglais est interressant. Il vient du français "teinture" comme quasi tous les termes héraldiques d'outre-manche ("or", "argent", "vert"... because le Franco-Normand reignant à sa naissance) et il faut sans doutes ne pas oublier que les signes identitaires ont largement été figurés sur les tissus et sans doute avant de figurer sur les écus. Donc teinture, et/ou "couture" de fourrure... Gueules est un terme de teinturier avant d'être un terme d'heraldique, à en croire l'encyclope-Did-Alembert.
Une idée intéressante - mais je ne me souviens plus où j'ai lu ça - tenterait d'expliquer la logique des couleurs du blason par le prestige de deux techniques de l'époque, savoir l'émaillage et la fabrication de vitraux. Les traits noirs séparant les zones colorées du blasons seraient dues à l'imitations des liaisons en plomb des verres colorés des vitraux, et la règle émail/métal trouverait une origine sinon une justification, dans l'émaillage, où les émaux sont séparés par au moins un filet de métal pour ne pas "baver" à la jonction. Je livre ça, brut, ça n'est que du supposé, et pas par moi, je le rappelle.
Quoi qu'il en soit, "Couleur" "émail" "métal" "fourrure" sont pour l'héraldique du domaine de la métalangue, en ce sens qu'ils ne sont pas utilisés dans le blasonnement - sauf en sous-entendu dans "du second" par exemple qui suppose le masculin donc "émail" alors que "de même" laisse la liberté (de même couleur, de même émail"....)
Le problème n'existe donc que pour l'énoncé de la règle des couleurs....
avatar
Dr0r
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 769
Localisation : Forteresse de Lug
Date d'inscription : 27/07/2012

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Dr0r le Mar 22 Jan 2013 - 14:14

Je trouve aussi plus logique, d'utiliser le mot couleur pour désigner l'ensemble des teintes héraldique, couleur étant un terme générique qui n'est pas spécifique à l'héraldique.

Émail étant un terme spécifique, je trouve plus cohérent de l'utiliser pour désigner un sous groupe spécifique.

Je pense que quand les auteurs ne sont pas d'accord entre eux, il vaux mieux se fier à la logique.

Contenu sponsorisé

Re: [Emaux, métaux et couleurs] Didacticiel

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 21 Jan 2018 - 15:27