Forum d'aide à l'héraldique et de partage de la passion des armoiries.


Marc Mosnier Illustrateur

Partagez
avatar
YdK
Poursuivant renommé
Poursuivant renommé

Nombre de messages : 430
Localisation : Duché de Bretaigne
Date d'inscription : 30/01/2012

Marc Mosnier Illustrateur

Message par YdK le Mar 15 Juil 2014 - 16:22

Pour ceux qui ne connaissent pas son travail héraldique, n'hésitez pas à jeter un coup d’œil sur son site:
http://mosnier.blogspot.fr/search/label/Héraldique

Hormis son talent, je trouve très intéressante la lecture du raisonnement qu'il suit pour créer ses blasons. study
Bien à vous.
avatar
Rollo
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 846
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 02/03/2012

Re: Marc Mosnier Illustrateur

Message par Rollo le Mar 15 Juil 2014 - 17:52

Très intéressant !
Beau dessin.
avatar
Ssire
Maréchal d'armes
Maréchal d'armes

Nombre de messages : 2744
Localisation : F74
Date d'inscription : 24/03/2013

Re: Marc Mosnier Illustrateur

Message par Ssire le Mar 15 Juil 2014 - 19:32

YdK a écrit:Pour ceux qui ne connaissent pas son travail héraldique, n'hésitez pas à jeter un coup d’œil sur son site:
http://mosnier.blogspot.fr/search/label/Héraldique

Hormis son talent, je trouve très intéressante la lecture du raisonnement qu'il suit pour créer ses blasons. study
Bien à vous.

La lecture de ses raisonnements est en effet intéressante, et peut soulever question.
Ainsi pour le premier "QuatreBoeufs",
De gueules au soleil d'or cantonné de quatre rencontres de bœufs d'argent, annelés du même, aux jougs d'or jointés du même portant deux crochets d'argent.
son raisonnement évolue ainsi:
"Quatre bœufs passants pourraient être une solution.
Mais le blason existe déjà, il a été vu et revu !
Des rencontres de bœufs  portant des jougs sont sans doute de meilleur aloi pour représenter l'idée."

Diable me suis-je dit, pourquoi porteraient-ils le joug en rencontre, et non quand ils sont passants ?
En quoi un boeuf en rencontre a besoin d'un joug pour exprimer la même idée qu'un boeuf bêtement passant, sans joug ???

Après réflexion, j'ai trouvé que l'ajout était pertinent, mais nous n'avons pas eu droit à la justification... La trouverez vous ? (Clin d'oeil ici à ceux qui ont demandé de résoudre des "problèmes" héraldiques)


Remarques annexes
Son soleil n'est pas orthodoxe avec ses 24 rais, (8 fois 2 droits 1 ondoyant). C'est tout à fait possible, mais ça se blasonne.
Ces boeuf sont dits "annelés". Le terme exact est "bouclé".
(Au passage je découvre l'emploi de "jointé" pour l'accessoire qui lie le joug à la bête. Trouvé dans aucun dictionnaire. Qui connait des exemples d'un tel emploi ? )
avatar
Hieronymus
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 528
Date d'inscription : 13/02/2013

Re: Marc Mosnier Illustrateur

Message par Hieronymus le Mer 30 Mar 2016 - 11:35

Pour répondre à l'énigme de Ssire, je dirais que la seule différence entre un bœuf passant (besogneux) et un taureau passant (viril) est la queue. Je ne parle pas de la castration mais bien de sa position, relevée sur le dos ou abaissée.

Bien.

Une fois que ce bovin mâle est représenté par un rencontre (masc.), comment donc faire la différence entre le placide bœuf et le furieux taureau ????
L'auteur répond en ajoutant un joug, représentation sans ambiguïté du travailleur domestique qu'est le bœuf.

Cette démonstration vous convient-elle Ssire ?
avatar
Hieronymus
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 528
Date d'inscription : 13/02/2013

Re: Marc Mosnier Illustrateur

Message par Hieronymus le Mer 30 Mar 2016 - 11:48

Ssire a écrit:
(Au passage je découvre l'emploi de "jointé" pour l'accessoire qui lie le joug à la bête. Trouvé dans aucun dictionnaire. Qui connait des exemples d'un tel emploi ? )

jointures : lanières de cuir pour fixer le joug aux cornes de l'animal
avatar
Ssire
Maréchal d'armes
Maréchal d'armes

Nombre de messages : 2744
Localisation : F74
Date d'inscription : 24/03/2013

Re: Marc Mosnier Illustrateur

Message par Ssire le Mer 30 Mar 2016 - 12:07

Alerté par Brinjo, j'interviens illico !
La différence entre bœuf et taureau passant ne réside normâlement pas seulement dans la position de la queue, mais aussi dans la présence d'un floquet de poils entre les cornes pour le taureau, lequel floquet  est représentable en rencontre.
La confusion en rencontre serait plutôt entre bœuf et vache...
Notons que les positions de queue et de présence du floquet sont peu respectées, et si le joug est une bonne solution pour marquer l'utilisation en traction animale, il l'est tout autant en rencontre qu'en passant. Mais il ne marque pas le "travailleur domestique", car le taureau l'est tout autant, certes pas en tracteur, mais en géniteur au mieux, en combustible de corrida au pire...

Va pour jointure, mais "jointé" reste un néologisme discutable, car il définit dans le langage courrant le paturon d'un cheval, et n'a aucune occurence dans le langage héraldique.
Et au passage dans quel dictionnaire cette jointure pour le joug ?
avatar
Hieronymus
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 528
Date d'inscription : 13/02/2013

Re: Marc Mosnier Illustrateur

Message par Hieronymus le Mer 30 Mar 2016 - 15:39

Un néologisme assez ancien dans ce cas, au moins mi-XXe siècle.
Jointé est le participe passé de "jointer", verbe issu de "joint" et synonyme de "joindre", en langage moins littéraire surement. Pas un néologisme mais plutôt une variante qui sera plus compréhensible dans certains cas : j'ai joint ma femme au téléphone et j'ai jointé le joug de mon bœuf. Les deux sont interchangeables mais ça "sonne" beaucoup mieux dans ce sens...
En cherchant "joindre" dans un vieux dico, on obtient, entre autres : "attacher au joug".

Plus bas : "jointé" : cheval qui a le paturon trop court, effectivement.

Donc pour moi le terme correct n'a rien du monde héraldique mais se rapporte au monde agricole, et devrait être "joint d'or". Mais "jointé" est à mon sens correct aussi en ce début de XXIe siècle...
avatar
Hieronymus
Héraut d'armes
Héraut d'armes

Nombre de messages : 528
Date d'inscription : 13/02/2013

Re: Marc Mosnier Illustrateur

Message par Hieronymus le Mer 30 Mar 2016 - 16:16

Du site suivant : http://attelagesbovinsdaujourdhui.unblog.fr/category/dans-lactualite/page/2/
(oui oui, il existe des sites pour tout)

"Ensuite, un bœuf a été joint avec un joug simple (chaque stagiaire a pu s’entraîner avant sur un simulateur) et le second harnaché avec un collier. Puis les deux ont été joints ensemble."

Ici l'auteur utilise le verbe sous sa forme la plus correcte : joindre, joint.

Au passage, outre "jointer", j'entends aussi souvent "jointurer", qui pour le coup est un vrai néologisme !

Contenu sponsorisé

Re: Marc Mosnier Illustrateur

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Mer 20 Sep 2017 - 9:20